您好(Ni hao),

Suite et fin de cette découverte de la province du Fujian… La petite ville de Gutian est un lieu chargé d’histoire pour les chinois. En effet, c’est ici qu’en décembre 1929, Mao Zedong, Zhu De et Chen Yi ont tenu une réunion connue sous le nom de « Conférence de Gutian ». Formellement il ne s’agit pas d’une réunion de première importance, ni d’un congrès, ni d’une réunion du Comité central du Parti Communiste Chinois, mais simplement la « neuvième conférence de l’organisation du parti pour le 4ème corps de l’armée rouge« , corps d’armée fondé en 1927. Cette réunion permet cependant à Mao Zedong, rédacteur de la résolution (intitulée « L’élimination des conceptions erronées dans le parti »… sacré programme !) débattue à Gutian de faire approuver sa stratégie qui sera ensuite appliquée à l’ensemble des unités de l’APL (L’Armée Populaire de Libération)… La réunion a eu lieu dans un bâtiment construit en 1848 (fin de la dynastie Qing), agencé selon la disposition d’un siheyuan (cour carrée traditionnelle). On peut y voir les salles où Mao a tenu ses réunions, son bureau et sa chambre. C’est là aussi qu’il aurait écrit la phrase célèbre: « Une seule étincelle peut allumer le feu d’une prairie entière« .

Fleur de Lotus

Fleur de Lotus

A cette époque de l’année, le bâtiment est entièrement entouré de champs de Lotus aux grandes fleurs magnifiques. Sur les grandes feuilles qui ondulent au gré du vent, on peut suivre le mouvement des gouttes d’eau qui glissent lentement d’un bord à l’autre. Plante emblématique en Asie, le lotus est presque entièrement comestible: graines, racines et parfois feuilles. La graine de lotus, de couleur crème et de consistance assez caoutchouteuse, est le véritable petit péché mignon des Asiatiques ! Des vendeuses se pressent pour vous faire goûter ce petit snack à la saveur fraîche et au léger goût de noisette !

Mont Guanzhisan

Mont Guanzhisan – panorama

Mais quittons l’histoire pour se plonger dans la nature sur le site du Mont Guanzhisan, qui s’étend sur 123 km2, connu pour ses rochers aux formes bizarres auxquels on a donné divers noms évocateurs, comme la tête de singe. Sur le site, on peut naviguer sur les eaux tranquilles, couleur émeraude du lac Shimen, recouvertes de langues de brumes et admirer la végétation luxuriante, les cascades et les rochers aux formes bizarres, le long des très nombreux méandres de ce lac. Les seuls habitants qui viennent troubler cette quiétude sont les oiseaux et les poissons, en l’occurrence des cygnes noirs.

Lac Shimen

Lac Shimen

Mais rien de mieux qu’une bonne ascension pour ressentir toute la vitalité de ces monts et admirer les crevasses étroites, les vallées profondes et les pavillons qui côtoient les sommets. Et lorsque la brume se déchire enfin, le panorama se passe de mots, surtout lorsque le soleil couchant illumine ces rochers d’une teinte orangée !

Zaijian.


Si vous aimez cet article, n’hésitez pas à le partager et à l’épingler sur Pinterest !

id odio libero. et, id, tempus libero vel, eget consequat.