Good Morning Arizona,

Bienvenue à « The Grand Canyon State » ou Hoozdo Hahoodzo en Navajo ! Mais il y a tellement plus à découvrir que le Grand Canyon dans cet état qui regorge de joyaux géologiques… A peine à deux heures de route de Phoenix, se blottit dans un environnement extraordinaire parmi les rochers rouges de la Verde Valley, la ville de Sedona, deuxième destination touristique de l’Arizona juste derrière la Grand Canyon. Sedona est un endroit qu’il faut voir au moins une fois dans sa vie : pour la beauté, pour l’énergie et pour l’émerveillement.

Sedona - Coucher de soleil

Sedona – Coucher de soleil

Tout d’abord, arriver à Sedona, ce n’est pas comme arriver ailleurs. Essayez de ne pas perdre la route des yeux quand vous entrez dans la ville aux dernières lueurs du jour. Construite au beau milieu de monolithes, mesas et parois de roche rouge, Sedona offre un tableau saisissant au coucher du soleil. Après avoir savouré cet instant mystique, rendez-vous dans Uptown pour savourer un bon petit plat au Cowboy Club, une cuisine du désert avec au menu, frites de cactus et saucisses de serpent à sonnettes… les plats sont servis dans une ambiance Western tout droit sorti d’un film de cowboys ! Il faut dire que près de 80 films, surtout des westerns, ont été tournés à Sedona depuis les années 1920. C’est le cas du célèbre Johnny Guitare, de L’Ange et le Mauvais Garçon (avec John Wayne) ou encore de Micmac au Montana (avec Elvis). D’ailleurs, dans l’ouest de la ville, les rues ont été baptisées en l’honneur des grands classiques tournés sur place ! S’il fallait ne ressortir qu’un seul titre emblématique de la longue liste de films tournés à Sedona, ce serait sans aucun doute La Flèche Brisée (1950) adapté d’un roman d’Elliott Arnold, qui fût le premier western pro-indien.

Sedona Courthouse Butte - Lee Mountain

Sedona Courthouse Butte – Lee Mountain

Véritable capitale du New Age depuis les années 1980 et la découverte de « vortex » d’énergie parmi les rochers des environs, la ville de Sedona a été reconnue comme un endroit hautement spirituel et ses « vortex » (centres d’énergie naturelle régénératrice) jouissent maintenant d’une réputation internationale. Ces centres énergétiques ont apparemment le pouvoir de faciliter la méditation et la guérison, aussi bien du corps que de l’esprit… Il ne faut donc pas s’étonner de voir des gens emprunter des positions bizarres devant les rochers tout en se délectant du paysage : Bell Rock, Cathedral Rock, Boynton Canyon et Airport Mesa sont les centres énergétiques les plus connus et les plus facilement accessibles. La ville dispose aussi d’un grand éventail de gourous et de boutiques New Age. Outre les photos d’aura, la lecture des cartes du tarot et des lignes de la main, les consultations psychiques, on vous propose des expériences qui vont de la stimulation des chakras à l’acupuncture spirituelle en passant par la visualisation guidée. Bref, il y en a pour toutes les croyances… Mais Sedona et ses environs ont bien plus à offrir encore: les possibilités de randonnées y sont multiples ! Quoique vous en pensiez, sachez que partir en randonnée dans ces lieux naturels que l’on a, un jour, décidé d’appeler « vortex », vous garantit au moins une chose: une vue spectaculaire sur le désert et ses gigantesques rochers orangés, comme Courthouse Butte et Lee Mountain ou encore Chimney Rock. Parcourez ensuite le canyon de Oak Creek où le mélange du rouge des imposantes parois du canyon et du vert de la végétation offre un cadre bucolique et reposant ; Ô temps, suspends ton vol… prenons simplement le temps de regarder la course des nuages par effet miroir sur l’eau de la rivière, d’observer le ballet des colibris ou encore d’apprécier les pans d’une fresque rocheuse aux couleurs effacées ou au contraire très vives… Aurions-nous « Slider », comme Quinn Mallory et Maximillian Arturo dans un monde parallèle via un « vortex », un monde où l’histoire de la Terre aurait évolué de manière différente ?

Petrified Forest NP

Petrified Forest

Mais dans quel monde parallèle avons-nous glissé ? On se retrouve au cœur d’une des forêts pétrifiées les plus étendues au monde… des milliers de billots de bois fossilisés datant d’environ 200 millions d’années. Nous sommes à Petrified Forest et Painted Desert National Parks, deux parcs jumelés, peu fréquentés par les touristes.  D’une surface de 378 km² ils ont été élevés au rang de Monuments Nationaux en 1906 puis de Parcs Nationaux en 1962. La région était autrefois occupée par le delta d’un fleuve sur les rives duquel poussaient des arbres géants. Imaginez une vaste plaine alluviale, sillonnée de nombreux cours d’eau, parsemée de grands arbres, comme des pins majestueux… des reptiles ressemblant à des crocodiles se prélassent au soleil, des amphibiens géants se nourrissent de poissons, de petits dinosaures jouent à cache-cache dans les fougères… On aurait presque envie de fredonner « Tu te souviens du tronc / Qu’on empruntait naguère / Pour passer la rivière / Tout près de la maison / Le petit tronc de bois / Qui ne tenait plus guère / Que par un grand mystère / Et deux piquets tout droits « (Yves Duteil – Le petit pont de bois)

Petrified Forest NP

Petrified Forest NP

Et puis soudainement, il y a 225 millions d’années, les éruptions volcaniques ont fait disparaître ce monde: les grands arbres ont été emportés par les cours d’eau et recouverts de cendres volcaniques.  Ensevelis pendant des millions d’années sous des couches  de sédiments riches en silice, cette dernière remplaça lentement la matière végétale et fossilisa les billots de bois. Son soulèvement récent, conjugué à l’érosion permit la mise au jour des billots fossilisés. Si l’on reste stupéfait par la taille de ces troncs d’arbres géants fossilisés, on l’est encore plus par l’incroyable palette de couleurs due aux mélanges de fer, manganèse, quartz et cuivre… un vrai régal pour les yeux ! Cela ferait presque oublier les splendides paysages aux tons pastels (violet, blanc, bleu et tous les dégradés imaginables) qui entourent ces fossiles comme à Blue Mesa qui doit son nom aux monticules gris-bleu d’argile parsemés de billots.


Si vous aimez cet article, n’hésitez pas à le partager et à l’épingler sur Pinterest !

ante. velit, mattis Aenean Donec risus Phasellus ut